Violence(s) plurielle(s)

« De Maux à Mots » s’est adressé, depuis son lancement, aux victimes de violences sexuelles et leur entourage. Aujourd’hui, nous comprenons qu’il est temps d’élargir ce champ. Car la violence est plurielle. Elle prend différentes formes, parfois simultanément, parfois non.

Violences conjugales, intrafamiliales. Violences physiques, psychologiques

« Les violences dans les relations intimes sont un ensemble de comportements, d’actes, d’attitudes, de l’un des partenaires ou ex-partenaires qui visent à contrôler et à dominer l’autre. Elles comprennent les agressions, les menaces ou les contraintes verbales, physiques, sexuelles, économiques, répétées ou amenées à se répéter, portant atteinte à l’intégrité de l’autre et même à son intégration socioprofessionnelle. Ces violences affectent aussi l’entourage de la victime et de l’agresseur, notamment les autres membres de la famille, dont les enfants. »

(Définition commune des violences conjugales adoptée en 2006 par les ministres fédéraux, communautaires et régionaux de Belgique)

Le confinement et les restrictions qui ont été imposées, ont exacerbé les violences dans de nombreux foyers. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons décidé d’élargir nos services aux victimes de tous types de violences. Nous serons à l’écoute de quiconque en a besoin. N’hésitez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *